E. du Perron
aan
F. Hellens

Gistoux, 7 juni 1929

Gistoux, 7.6.29.

 

Mon cher ami,

Mille fois merci pour le Jeune Homme,629 qui est on ne peut plus prestigieux dans eet accoutrement (de Stols, pas de Stobbaerts!630)

Je vais le relire ainsi. C'est une de tes meilleures choses. On sent que c'est écrit avec plaisir

Je te quitte là, parce que, encore un coup! je fais mes préparatifs pour un voyage en Hollande. Je t'avais écrit hier pour ‘réclamer’ Annibal, mais cette lettre étant périmée ce matin, je l'ai détruite.

Je pars ‘en principe’ mardi prochaîn, avec Greshoff.

Comment vas-tu? J'attends de ta part une nouvelle tentative de venir à Gistoux. Moi je ne bouge plus; je me déclare vaincu par le SORT.

Comment va le petit? Et Maroussia? Et la petite, et celle ou celui qui s'annonce?

Amitiés de Simone (qui elle aussi souffre toujours des yeux) et comme toujours

ton E.

 

As-tu envoyé un ex. d'Annibal à Slauerhoff? Il en serait si heureux. Voici son adresse: 11, Du Jardinstraat, Amsterdam. Il serait venu ici, s'il ne lui avait pas fallu ‘travailler’. ‘La vie a ses exigences’, dit-il; autrement dit: ‘Il faut vivre’.

(Il faut?-Dame! il paraît....)

 

Sais-tu que Malraux se prépare de partir en Perse631? Voui, c'est comme ça! Et ce serait pour le 18 juin...632

629H's roman Le jeune homme Annibal.
6302. De Belgische schilder Marcel Stobbaerts, vriend van o.m. DP, Greshoff, Van Nijlen, Stols e.a., van wie een frontispice-illustratie in H's roman was opgenomen.
631Malraux bezocht enige malen Perzië in verband met een nooit uitgevoerd plan om een roman te schrijven over de olie-industrie.
632Links boven de brief geschreven.
vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie