E. du Perron
aan
F. Hellens

Bellevue, 7 augustus 1933

Bellevue, lundi.

 

Mon cher Hellens,

N'ayant pas eu des nouvelles de toi, j'ai compris que tu devais être parti. Merci de ce que tu as fait; Greshoff m'a écrit hier que tu lui avais donné une lettre de recommandation pour Simone. Gille est à Monada, chez des végétariens theosophants, je pense que Gr. te l'a dit; Simone esr toujours à la recherche d'une ‘place.’ Nous, ici, nous faisons ce que nous pouvons; le livre va aussi mal que jamais, mais je n'ai vu Pia depuis 10 jours, parce que je me suis mis à faire de la copie, et Bep et moi nous n'allons à Paris que quand c'est tout à fait nécessaire.

Est-ce que nous te reverrons quand tu iras en Portugal ou quand tu seras sur le voyage du retour? - Comment va ton roman?

Merci encore Amitiés à Maroussia et de Bep,

la main de ton E.

 

Bellevue, lundi (Ça fait deux fois - tant pis!)

vorige | volgende in deze correspondentie
vorige | volgende in alle correspondentie